Podcast vers do Faut-il écouter les conseils des autres
Vers Do

Faut-il réellement écouter les conseils des autres ?

Faut-il réellement écouter les conseils des autres ? Les personnes qui nous entourent semblent toujours bienveillantes. Elles nous disent ce qu’il faut faire lorsque nous sommes perdus. Et nous conseillent même lorsque nous n’avons absolument rien demandé. Cela vous parle ? Je suis sûre que oui…

Jusqu’à présent, je vous l’avoue, je pensais n’avoir jamais réellement suivi les conseils des autres. Je pensais que je m’en inspirais parfois ou bien je ne les suivais pas du tout. Mais en réalité, je me suis aperçue qu’il m’arrivait de les suivre à la lettre, inconsciemment. Et c’est là que cela devient “dangereux”. 

Faut-il réellement écouter les conseils des autres
Faut-il écouter les conseils des autres ?

Pourquoi est-ce important d’écouter les conseils des autres ?

Rester dans votre bulle, ça peut parfois être intéressant pour vous concentrer sur votre travail, vos projets. Mais rester un minimum à l’écoute des autres et de leurs conseils peut être intéressant pour vous et l’avancée de ce fameux projet. Bien sûr, accordez-vous le temps d’écouter, puis d’analyser ces conseils. De les comparer les uns avec les autres. Vous déciderez alors s’ils sont importants pour vous et peuvent réellement vous aider dans votre construction. Peut-être qu’il vous faut les noter chacun dans un cahier pour ensuite les comprendre. En suivre une partie et à votre manière. L’important est que vous ne vous fermiez pas à la discussion. Mais… Faites attention tout de même. Faut-il réellement écouter les conseils des autres ?

Pourquoi faire attention aux conseils des autres ?

Faites attention aux conseils des personnes qui ont réussi, mais également à ceux des personnes très négatives. Je ne parle pas de celles qui ont échoué et qui se sont relevées, mais bien des gens qui ne semblent jamais satisfaits et sombrent constamment dans la négativité.

Pour les conseils de personnes ayant réussi, je vous donne un exemple : le miracle morning ! Beaucoup de personnes ayant eu des succès professionnels attribuent leur réussite (ou en partie) à leurs routines matinales. Se réveiller à 5 heures ou 6 heures du matin pour écrire ses objectifs, méditer, faire du yoga, visualiser ses objectifs ou ses rêves et s’instruire… C’est génial. Oui, mais cela ne convient pas à tout le monde. Je dirais même que ça convient à une petite partie de la population. Personnellement je ne me lève pas à 5h du matin, mais à 6h pour commencer ma journée et avancer sur mes projets. Mais pas parce qu’on me l’a conseillé. Je le fais parce que cela correspond à mon chronotype.

Petite explication sur le chronotype : 

Le chronotype est lié à l’horloge interne de l’individu, à ses gènes. Le chronotype correspond au rythme biologique de l’individu lorsqu’il n’est pas perturbé par des facteurs extérieurs. Les rythmes circadiens, qui sont en grande partie déterminés par la lumière du soleil, influencent le cycle d’éveil-sommeil, les niveaux d’énergie, de vigilance et de fatigue. Mais aussi toutes les fonctions de l’organisme comme en témoignent les changements dans la température corporelle et dans les niveaux d’hormones telles que le cortisol (lié à l’activation et au stress) et l’insuline (liée au métabolisme).

Lion - Faut-il écouter les conseils des autres
Chronotype lion

Il existe 4 chronotypes :

Le Lion : Vous vous réveillez et vous vous couchez tôt. Vous êtes en forme et alerte dès le lever et plus productif en début de journée. À l’inverse, il est difficile pour vous de rester éveillé la nuit.

L’ours : C’est le plus répandu (environ 50% de la population). Il a besoin d’une bonne nuit de sommeil aime se réveiller en douceur, mais il est plutôt du matin. D’ailleurs, il s’endort facilement. Sa productivité se situe en fin de matinée et commence à fatiguer en milieu d’après-midi. Il s’adapte aux horaires de bureaux.

Le loup : Vous vous réveillez plus tard, fatigué. Vous démarrez plus lentement la journée et vous vous sentez mieux dans la soirée.

–  Le Dauphin : Ce chronotype est intermédiaire. Comme le dauphin, la moitié de votre cerveau se repose pendant que l’autre veille à ne pas couler et à détecter les prédateurs. Vous êtes sujet aux insomnies, aux ruminations et à l’anxiété. D’un sommeil plutôt léger et fragile, vous avez un faible besoin de dormir. Mais vos réveils sont souvent compliqués, comme l’impression de ne pas être reposé. Vous vous sentez souvent fatigué toute la journée. Mais dès le soir tombé, votre cerveau se réactive !

Pourquoi je vous dis tout cela :

Car nous sommes tous différents (épisode 3 que je vous invite à écouter). Et que nous ne pouvons pas tous avoir le même fonctionnement. Si cette méthode à fonctionné sur Cindy, elle ne fonctionnera pas forcément sur Noah. Et inversement. Mais rien ne vous empêche de tester pour autant la fameuse méthode que l’on vous aura conseillée. Prenez juste le temps d’analyser la chose et de comprendre si cela vous convient réellement à vous, à votre fonctionnement.

Vous ne pouvez pas toujours utiliser la méthode d’une personne qui réussit pour réussir à votre tour.

Faites appel à votre instinct 

Faut-il écouter les conseils des autres - écouter notre intuition

Faut-il réellement écouter les conseils des autres ? Oui et non ! Écoutez-vous ! Vous êtes votre seul et unique juge. Vous prenez seul vos décisions et portez seul vos responsabilités. Alors, il est important d’écouter votre conscience. Encore cette petite voix dans votre tête que vous ignorez parfois, même beaucoup trop souvent pour certains. Votre intuition n’est jamais mauvaise. Bien au contraire. C’est souvent celle qui vous aide à prendre les meilleures décisions. Alors pourquoi ne pas l’écouter plus ?

Comment écouter son intuition ?

  • 1. Relever tous les petits signes
  • 2. Travailler votre sixième sens
  • 3. Attention à l’hyper-information
  • 4. La pleine conscience
  • 5. Mieux se connaître 

Je vous développe tout ça dans le podcast (je vous invite à l’écouter).

“L’expérience de chacun est le trésor de tous.”

GÉRARDDE NERVAL

Faites votre propre expérience

En réalisant votre propre expérience, en faisant vos propres choix, avec des réussites et des échecs, vous arriverez. 

Souvent, le manque d’expérience est très critiqué. Mais en réalité, c’est une chance à saisir, car cela veut dire que vous allez apprendre et continuer à grandir (je parle mentalement bien sûr…). Vous pouvez même utiliser vos échecs passés pour nourrir cette expérience. Utilisez-les pour avancer plus sereinement. Car plus vous avancez, plus vous vous connaissez, plus vous aurez confiance en vous, vous réussirez. Tout est lié. Il est important de faire sa propre expérience, avec sa propre analyse même si plusieurs personnes autour de vous, vous conseillent de faire autrement. Écoutez-vous . Écoutez votre instinct. Et allez-y ! Mais soyez bienveillant avec vous-même, si vous échouez. Cela fait partie de l’apprentissage.

Pour conclure, rien de mieux qu’une expérience vécue plutôt que plusieurs conseils de personnes ayant réussi. Rien ne dit que cela marchera pour vous en utilisant leur méthode. Écoutez votre intuition et faites votre propre expérience.

Le podcast Vers Do est disponible sur toutes les plateformes d’écoute : Cliquez sur l’image ci-dessous !

Vers Do

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *