Les émotions négatives sont présentes dans notre vie, dans notre quotidien. Elles peuvent venir de nous, mais également des autres. Il est important de les prendre en compte. De ne pas les balayer d’un revers de la main, comme certains le souhaiteraient. Ce serait peut-être un peu trop facile si l’on pouvait faire ça. Certes ce serait pratique, mais finalement pas très intéressant comme méthode. Car en essayant de comprendre d’où viennent ces émotions négatives, cela vous permettra de mieux vous connaître, pour ainsi, adapter au mieux vos réactions envers vous-même et envers les autres. 

L’anxiété, la colère, la peur, le stress,… Toutes ces émotions qui nous consument dans notre quotidien et que l’on a parfois beaucoup de mal à gérer et interpréter. 

Il y a des périodes où l’on se sent tellement bien, serein.e, que nous avons l’impression que les émotions négatives ont totalement disparu de notre tête. Mais lorsqu’elles surviennent de nouveau, c’est l’apocalypse. La vie est faite de hauts et de bas, et l’on ne peut changer cela. Par contre, on peut adapter notre regard sur nos émotions et cela peut tout changer.

Qu’est-ce que les émotions négatives ? Quels sont les impacts sur notre corps et sur notre esprit ? Comment les accueillir avec bienveillance ? Mais aussi comment éviter d’absorber celles des autres ? Ou encore, comment les comprendre ? Quelles sont vos méthodes ? J’aborderai toutes questions dans l’épisode du jour.

Qu’est-ce que les émotions négatives ?

Les émotions négatives sont des émotions qui engendrent une réelle souffrance psychique, mais également physique. Si l’on ne prend pas conscience de ces émotions négatives, mais surtout si l’on ne fait rien pour les accepter, ni les comprendre, cela peut avoir une lourde incidence sur notre corps et notre esprit. Vous connaissez sans doute les émotions positives, telles que la joie, l’apaisement, l’amour, la fierté, l’espoir, l’admiration, la gratitude, etc… Elles sont bénéfiques pour nous et nous avons tendance à les chérir et les privilégier lorsqu’elles surviennent. Jusqu’ici, je pense que vous êtes d’accord avec moi. 

Mais qu’en est-il des émotions négatives ? Elles sont plutôt désagréables. Nous cherchons le plus souvent à nous en débarrasser. Et c’est tout à fait logique, mais le fait-on de la bonne façon ? Bien sûr, nous ressentons ces émotions de façon différente en fonction des individus. Notre éducation a un grand impact sur notre capacité à ressentir, comprendre et exprimer nos émotions. Notre caractère également. C’est d’ailleurs pour cela que nous ne réagissons pas tous de la même manière, également au sein de la même famille. Les émotions négatives peuvent être provoquées par un événement précis. Cela peut être la tristesse face au décès d’un proche, la colère suite à la perte de son emploi, un sentiment d’injustice peut-être. 

Mais cela peut également être la peur à la vue d’un individu qui vous rappelle cette agression que vous avez subie il y a quelques années. Pourtant cet individu que vous croisez dans la rue ne vous veut aucun mal. Mais votre réaction vous indique le contraire, car votre mémoire vous le rappelle. Un traumatisme qui n’a pas été résolu, peut avoir des conséquences sur notre personne. Les émotions négatives seront alors plus présentes dans notre quotidien et nous aurons du mal à y faire face. 

Il existe de nombreuses émotions négatives : 

Il y a la peur qui peut se traduire par de l’angoisse face à un danger imminent. 

La déception, créée par une insatisfaction ou un échec,

L’anxiété qui s’exprime souvent par un sentiment d’insécurité.
Mais aussi, il y a la culpabilité, la frustration, la honte, la jalousie, la tristesse, la colère et le dégoût.

Quels sont les impacts des émotions négatives sur nous ? 

“J’ai la boule au ventre, je ne peux plus rien avaler”. “J’ai tellement mal au crâne que je ne peux plus réfléchir”. “Je suis essoufflée, je n’arrive plus à respirer normalement”. Tout comme les émotions positives nous font du bien, les émotions négatives peuvent nous rendre malade. Elles ont un réel impact sur notre santé physique. Comme je l’ai déjà dit, le corps et l’esprit sont liés. L’un ne va pas sans l’autre. Lorsque l’un val mal, l’autre est affecté. Nous allons mal physiquement, notre moral baisse. À l’inverse, notre moral est au plus bas, notre santé se dégrade. Bien sûr, cela ne veut pas forcément dire que votre état physique est totalement dû à votre état moral. Il est important de consulter un.e professionnel.le de santé, si cela est nécessaire.

Si l’on ne considère pas nos émotions négatives, sur le long terme, les conséquences peuvent être dramatiques et difficiles à rattraper. Par exemple, l’excès d’anxiété et de stress peut entraîner des maladies cardio-vasculaires. Aussi, la colère peut créer une montée d’adrénaline, ainsi qu’une augmentation de la pression artérielle.

Cependant, les émotions négatives peuvent avoir une influence positive sur nous. Elles servent d’indicateur pour nous signaler lorsqu’on ne se sent pas dans notre assiette. C’est alors qu’il faut les accueillir avec le plus de bienveillance possible et je pense que c’est l’étape la plus difficile. Pour ensuite essayer de l’analyser et la comprendre.

Certaines émotions, telles que la peur, sont même nécessaires parfois. Comme un signal d’alarme pour nous sortir d’une situation. Elle nous amène à rester vigilant.e et à nous préparer à un éventuel danger. 

“Une émotion négative peut être utilisée comme une boussole, qui nous permet de prendre la bonne direction et nous pousse à nous demander si nous sommes en accord avec ce que nous faisons, ce que nous vivons et avec qui nous sommes” 

Aude Lechere 

Comment accueillir ses émotions négatives ?

Il est important de comprendre ses émotions négatives, de les analyser. Elles sont là pour nous alerter. Alors, il est essentiel de les écouter. Personne ne réagit pour rien. Il y a toujours une raison, encore faut-il comprendre. Il arrive que certaines personnes ne sachent s’exprimer qu’avec colère. Cette émotion étant pour elles un moyen d’exprimer toutes ses autres émotions négatives, que ce soit l’angoisse, le stress, la peur, etc… Ainsi, il serait intéressant, chez cette personne, de comprendre quelles émotions se cachent derrière. Et cela peut être très compliqué de saisir quelles émotions se planquent là dessous. La faculté à éprouver, reconnaître et manifester ses émotions est le résultat de tout un apprentissage. Une éducation démarrant le plus souvent dès l’enfance. Mais elle peut également commencer à l’âge adulte, via une psychothérapie par exemple.

Les émotions négatives podcast vers do

1. Accueillir, plutôt que lutter

Tout d’abord, il est essentiel d’accueillir cette émotion négative avec le plus de bienveillance possible. Cela vous évitera d’en rajouter d’avantage et de créer un effet multiplicateur. Ensuite, essayer de comprendre la cause : pourquoi je suis en colère, par exemple. 

2. Passer à l’action

Bouger, faire une activité physique qui nous plait, je vous invite d’ailleurs à aller écouter (ou lire) l’épisode 22, sur la question. Cela permettra plus facilement de se libérer de cette tension que l’on a accumulée. Vous pouvez également en parler à vos proches ou, si vous préférez, en parler à un.e professionnel.le de santé, tel qu’un.e psychologue ou un.e psychiatre. L’important est de parler et d’exprimer notre ressenti. Faites ce qui vous semble le mieux pour vous.

3. Comprendre son émotion

Une fois accueillie, c’est le moment de comprendre cette émotion. Pourquoi est-elle présente ? Son intensité ? Pourquoi aujourd’hui et non hier ? Quel événement a pu déclencher ça ? Plusieurs évènements ? Ou peut-être une personne en particulier ? Quelle émotion est présente exactement ? Peut-être se cache-t-il une autre émotion derrière elle ? Qu’est-ce qui me ferait du bien à ce moment-là ? Ai-je envie de bouger, de parler ? Toutes ces questions vous aideront à comprendre votre/vos émotion.s.

4. Éviter les personnes trop négatives

Absorber les émotions négatives des autres, cela peut arriver très souvent. Surtout si vous êtes hypersensible. Malheureusement, cela ne peut qu’empirer votre état émotionnel et physique. Il est alors important d’éviter les personnes dites “négatives” qui généreraient ce mal être.

Noter ses émotions négatives 

Pour écouter et comprendre ses émotions en général (mais surtout les émotions négatives), il peut être intéressant de les noter consciencieusement dans un carnet (ou une application si vous préférez). Les noter vous permettra de voir votre évolution vis-à-vis de vos émotions. De comprendre votre ressenti à telle ou telle date. Cela vous aidera à mieux les analyser. Car peut-être, en vous relisant,  arriverez-vous à comprendre une émotion qui a eu lieu quelques mois plus tôt, en vous souvenant d’un événement particulier.

Arrivez-vous à ne pas absorber les émotions négatives des autres ? Quelles sont vos méthodes ?

Vous arrive-t-il d’avoir cette impression de ne plus contrôler vos émotions ? Qu’est ce que cela vous fait ? Vous pouvez me répondre de plusieurs façons :

J’ai hâte de lire vos réponses !

Pour conclure, les émotions négatives ont une place importante dans notre vie. L’essentiel est d’essayer de ne pas se laisser submerger par elles, en commençant par les accueillir avec bienveillance : accueillir plutôt que lutter. Passez à l’action pour apaiser ce trop plein d’émotions. Puis, essayer de les comprendre en vous posant les bonnes questions. Enfin, éviter au mieux les personnes négatives de votre entourage. Soyez indulgent.e avec vous-même. C’est un entrainement, quelque chose que l’on pratique pendant plusieurs années avant de pouvoir réellement s’auto-analyser et comprendre pleinement ses émotions. Parfois, on y parvient plus facilement que d’autres, c’est comme ça. Pour finir, je vous invite à aller consulter un.e Professionnel.le de santé si vous en ressentez le besoin. 

Et voilà, c’était l’avant-dernier épisode de l’année scolaire ! Je vous donne rendez-vous le vendredi 5 août pour un épisode bonus, spécial été…

Si vous aimez la musique du générique, elle est réalisée par S_Coast.

Le podcast est disponible sur toutes les plateformes d’écoute : Cliquez sur l’image ci-dessous !

Vers Do